lutter contre la transpiration excessive

Sommaire

La transpiration

Hello tout le monde, on se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article. En ce lundi le dossier spécial du jour est la transpiration. On parle ici de transpiration excessive, car la transpiration est un phénomène tout à fait normal donc empêcher son action serait tout aussi néfaste. Ce petit désagrément peut survenir dès l’adolescence avec la montée pubertaire. Elle laisse parfois une odeur désagréable. Pas besoin de ce bombarder de parfum de toute façon cela n’empêchera pas la transpiration.

La transpiration excessive

Une transpiration excessive se manifeste sur des personnes qui ne fournissent pas d’efforts ou qui n’est pas provoqués par des symptôme apparents (chaleur…). Elle peut être localisée sur quelques partie du corps ou alors être généralisée sur l’ensemble du corps humains. A la puberté il est normal que les adolescents est une montée de transpiration excessive avec une odeur plutôt désagréable cela est dû à leur montée d’hormone. ou les femmes enceintes ou ménopausées peuvent également être confrontées à ce problème. Elle peut être aussi présente en cas de stress.

La transpiration est vraiment importante pour notre corps, elle permet de réguler la température lorsqu’il fait trop chaud ou trop froid. Elle libère aussi des déchets et toxines de l’organisme : elle protège donc notre corps des bactéries internes.

Mauvaise odeur et transpiration : La mauvaise odeur n’est pas liée à la transpiration en elle-même, elle est dû à la prolifération de bactéries qui va laisser une odeur désagréable lorsque la sueur rentre en contact avec la peau.

Pourquoi empêcher la transpiration est dangereux pour la santé ?

On voit souvent dans la composition de déodorant anti-transpirant la présence de sel d’aluminium, cependant de nombreuses études démontrent que ce composé serait à l’origine de nombreux cancer du sein chez la femme. En parallèle ces déodorants empêchent la transpiration. Celle-ci ne fonctionnant pas ne peut plus effectuer son action régulatrice et protectrice de notre peau et corps humain.

Les astuces naturelles ne jouent pas sur la transpiration mais sur la prolifération des bactéries au contact de la sudation sur la peau. Elles empêchent donc l’apparition des mauvaises odeurs.

Les produits naturels

Hydrolat de sauge officinale

Cet hydrolat est vraiment idéal pour les soins anti-transpirants. Il peut être utilisé dès l’enfance ce qui en fait un allié de taille, pour les adolescents par exemple. Le matin ou avant de pratiquer une activité sportive aspergez de l’hydrolat sur chaque aisselle et appliquez votre déodorant.

L'huile essentielle de Palmarosa

C’est l’huile essentielle à avoir pour les soins anti-transpirant, il n’y a pas mieux. Appliquez une goutte sur vos aisselles vous pouvez aussi la diluer dans de l’huile de coco qui est parfaite pour l’hygiène. Elle peut aussi s’introduire directement dans votre déodorant. Pour rappel les huiles essentielles s’incorporent dans vos soins entre 1 à 3%.

L'huile végétale de coco

L’huile de coco joue un rôle anti-bactérien, elle empêche la prolifération de bactérie. Elle est donc l’ingrédient d’hygiène indispensable pour la confection de vos déodorants maisons et pour éviter la prolifération des mauvaises odeurs.

Les poudres

On choisit des poudres qui absorbent l’excès de sébum pour limiter la sudation. On mise sur les fécules plus particulièrement maïs ou alors de l’arrow root. On utilise aussi des poudres nettoyantes, nous avons le bicarbonate de soude, qui a le pouvoir de nettoyer en profondeur. Mais attention aux peaux sensibles car le bicarbonate peut irriter la peau. On mise également sur les argiles blanches ou vertes. Une petite préférence pour la blanche qui est plus douce.

Petit conseil si vous ne supportez pas le bicarbonate, remplacez le par de l’argile qui nettoiera parfaitement vos aisselles en douceur.

DIY dédorant crème peaux sensibles

Recette

  • 50 gr d’huile de coco
  • 20 gr de beurre de karité
  • 3 gr de cire
  • 2 CAS de fécule de maïs
  • 1 CAS d’argile blanche
  • 35 gouttes d’HE de Palmarosa
  • 20 gouttes d’HE de lavande

Préparation

  1. Au bain marie faites fondre la cire d’abeille avec l’huile coco et le beurre de karité. Lorsque cela est totalement fondu retirez du feu et ajoutez la fécule et l’argile puis mélangez jusqu’à dissolution des poudres.
    2. Incorporez ensuite les huiles essentielles mélangez bien, puis transférez la préparation dans un contenant vide préalablement désinfecté et laissez reposer le temps que cela se solidifie.
    3. Pour vous en servir il suffit de prendre une noisette sur vos doigts et d’appliquer sur vos aisselles.

Note n’utilisez pas de matériaux en métal lorsque vous utilisez de l’argile blanche, il a y une réaction chimique qui se produit, cela annule ses bienfaits.


 
Si le sujet des sels d’aluminium vous intéressent, je vous partage un article intéressant à ce sujet : http://www.asef-asso.fr/production/laluminium-ce-metal-qui-nous-empoisonne-la-synthese-de-lasef/

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*