Purifier l’eau avec des plantes : la menthe aquatique

Purifier l’eau grâce aux plantes, est-ce possible ?

La menthe aquatique :

Avec nos modes de vies actuelles les eaux douces sont polluées, pleins de métaux lourds et plastiques s’y trouvent. C’est dans les sévènes que l’initiative a vu le jour en France. Ils se sont inspirés d’une méthode en cours de test en Chine. En effet, dans un vaste étendu d’eau pollué par de grands métaux lourd (notamment du zinc) en raison d’une ancienne source minière, le laboratoire Klorane essaye une nouvelle méthode. Auparavant il dépolluait l’eau à l’aide de l’eau de chaux. Dorénavant il teste une nouvelle façon de dépoluer l’eau de façon économique et écologique avec de la menthe aquatique.

Pourquoi la menthe aquatique ?

Cette plante a comme capacité d’absorber les métaux lourds et aussi de retenir tous les métaux lourds présents dans l’eau. Le plus de cette plante est lorsqu’elle est morte et broyée elle garde ses capacités d’absorption. Après des tests il s’est avéré que les eaux étaient nettement moins pollués avec cette plante qu’avec une purification avec de la chaux.

L’ambition des chercheurs/écologue et du laboratoire est de permettre de cultiver la menthe aquatique de façon durable et de s’en servir comme filtre anti métaux. Il envisage notamment d’utiliser la poudre de racine de menthe qui est plus facile à manipuler que la plante.


La coriandre :

C’est grâce à une étude américaine et mexicaine, que l’on s’est rendu compte de toutes les vertus de la coriandre pour purifier notre corps et l’eau. En effet, des chercheurs se sont apperçus que les personnes consommant une quantité importante quotidienne de coriandre se voyait éliminer d’avantage les métaux lourd tel que le cuivre, le zinc via leurs urines. La coriandre était donc capable de faire éliminer les métaux lourds de notre corps humain.

Un groupe d’étudiant a alors mené une nouvelle étude, celle d’introduire de la coriandre dans un bassin d’eau pour voir si elle était capable d’absorber les métaux lourds notamment le cuivre et le plomb. Les résultats s’étant montré concluent, il envisageait ensuite de le rendre accessible à l’ensemble des populations touchées.

Cette étude a surtout été menée pour permettre à la population des pays en voix de développement (notamment Asie et Mexique) d’avoir accès une eau saine grâce à la coriandre. Sachant que se sont des zones fortement touchées par cette pollution et n’ayant recours à aucun mode de filtration “moderne” car trop couteux. De plus la coriandre pousse de façon sauvage dans ces pays, on en retrouve en grande quantité, il est donc facile à la population de s’en procurer. Pour dépolluer les eaux la coriandre peut être présente sous forme de sachet de thé, de cartouche ou filtre à eau réutilisable.


 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*