Les conservateurs

Les conservateurs et la cosmétique maison ?

Coucou tout le monde, on se retrouve aujourd’hui pour un petit article, pour tout vous expliquer sur les conservateurs : comment les utiliser, lesquels choisir, les quantités, quand c’est nécessaire ?

Je vous fais ce petit article, car quand j’ai débuté j’ai acheté plusieurs conservateurs et j’étais un peu perdu, donc si vous souhaitez tout savoir sur les conservateurs c’est par ici.

Dans cet article, je vous parlerais que de bons conservateurs autorisés en cosmétique bio. Si vous souhaitez un article sur les conservateurs à éviter dans les cosmétiques prêt à l’emploi mentionnez le moi dans un commentaire.

Quand faut-il d'utiliser un conservateur ?

Le but d’un conservateur est de conserver le produit et d’éliminer toutes les bactéries présente dans une préparation. Jusque là ça parait plutôt logique. Les bactéries se développe dans les milieux humides, donc toute préparation à base d’eau aura besoin nécessairement d’un conservateur.

Dans les préparations à base d’eau il y a les crèmes hydratantes, les gels de lins/aloe vera, les après-shampoings, les masques…

Les sérums (sans eau), les baumes les chantilly étant composé seulement d’huile ou beurre végétaux n’ont pas besoin d’un conservateur.

Quel conservateur utiliser ?

Il existe plusieurs type de conservateur. Dans la cosmétique biologique un seul conservateur d’origine synthétique est autorisé, il s’agit du cosgard (appellation INCI : Benzyl alcohol, Dehydroacetic acid. Tous les autres sont d’origine naturelle comme celui aux pépins de pamplemousse ou à base de radis.

  • Le conservateur Cosgard : est compatible avec toutes types de préparations. Il a une excellente stabilité et conserve pendant plus de 6 mois vos produits. Bien qu’il ne soit pas d’origine naturelle si vous souhaitez utiliser un conservateur je vous recommande celui-ci.
  • Le Conservateur naticide : Désignation INCI sous le nom de fragrance. Il a une odeur de vanille. Il ne convient pas à tous les émulsifiant mais peut être utilisé assez fréquemment. Il a plutôt une bonne stabilité, mais pas autant qu’avec le cosgard. 
  • Le conservateur Leucidal : Désignation INCI sous le nom de Leuconostoc/Radish Root Ferment Filtrate. Fait à partir de radis il est totalement naturel. Il conserve parfaitement toutes vos préparations et est très bien toléré par la peau. Je le conseille notamment pour les soins des yeux (démaquillant, crème contour de l’œil) et pour les peaux sensibles.
  • Le conservateur d’extrait de pépin de pamplemousse : Je dirais que c’est le plus fragile. Il n’a pas une bonne stabilisation et s’utilise avec peu d’émulsifiant. Je l’ai utilisé pour une crème elle m’a fait des moisissure en quelques jours. Je ne conseille pas ce conservateur personnellement.

Mes deux conservateurs favoris sont le cosgard et leucidal. J’utilise énormément le goscard car il facile d’utilisation peu cher et à un faible dosage.

Quelle quantité ?

La quantité d’un conservateur dépend avant tout du conservateur utilisé. Le cosgard s’utilise à 0,06% dans une préparation soit 19 gouttes pour 100 gr.

Le conservateur leucidal s’utilise entre 0,5 et 4% même s’il est conseillé de l’incorporez entre 2 à 3% ce qui équivaut à 67 gouttes pour 100 gr.

Le conservateur naticide peut s’utiliser entre 0,3 et 1% mais je conseille vivement de l’incorporer à 0,6% pour avoir des résultats escomptés. 0,6 correspond à 19 gouttes.

Comment utiliser un conservateur ?

Les conservateurs s’ajoutent comme les actifs cosmétiques ou les huiles essentielles : toujours en fin de préparation et lorsque votre tambouille a refroidi. Une fois la quantité nécessaire ajouté, il est important de bien mélanger. Il vous faudra faire attention à bien répartir votre conservateur afin d’éviter les mauvaises surprises : apparition de moisissures, prolifération des bactéries…

Où se procurer les conservateurs ?

Je me procure mes conservateurs chez aromazone mais dorénavant vous pouvez en trouver même en pharmacie. Les marques cosmo nature, bioflore, centifolia … 

Vitamine E

La vitamine E n’est pas un conservateur à proprement parlé. Lorsqu’il est ajouté dans une préparation contenant de l’eau il ne vous permettra pas de la conserver. La vitamine E permet d’éviter que les huiles ne rancissent, vous pouvez donc ajoutez de la vitamine E lors de la confections d’une baume, d’un sérum … Dans une crème par exemple son effet sera totalement inefficace. 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*